estheticienne-a-son-domicile

Cela fait quelque temps que je remarque que le terme « esthéticienne à domicile » ne signifie pas toujours de pratiquer l’esthétique au domicile des clients.

Non, que ce soit dans la tête des prospects ou dans la tête de certaines esthéticiennes, l’intitulé « esthéticienne à domicile » peut aussi dire que vous pratiquiez des soins esthétiques dans votre propre domicile.

Sérieusement, est-ce qu’on parle vraiment de la même chose là ?

Je ne crois pas !

Franchement, se déplacer au domicile des clients et rester chez soi dans une pièce aménagée n’est pas du tout pareil sur certains points.

L’organisation n’est pas la même, le nombre de rendez-vous est différent, la manière de pratiquer certains soins est différente (notamment au niveau des soins corps),et le type de clientèle peut aussi être différent.

 

Je compare davantage le fait d’avoir une pièce chez soi pour faire des soins esthétiques à un institut :
  • On peut prendre autant de clientes (la limite étant que dans un institut vous pouvez avoir plus de cabines, voire des employées)
  • On peut le décorer comme on le souhaite
  • On s’organise comme on l’aime, c’est aussi bien que dans son propre salon à part que l’on n’a pas de vitrine
  • Il n’y a pas de temps de trajet ni de déballage et d’emballage de matériel.

 

Quand on va chez un client, c’est une tout autre histoire :
  • On doit compter le trajet et donc on prend moins de clients à la journée
  • On doit vite s’approprier les lieux , chaque fois différents  et pas toujours idéaux pour faire un soin.
  • Et , on oublie la déco bien sûr !

 

Quand on parle d’esthétique à domicile on parle bien de se déplacer chez les gens et non de rester chez soi .

Appelons un chien , un chien : toutes celles qui font de l’esthétique chez elles, ont, tout simplement un salon d’esthétique sans vitrine.

Alors, tirez en partie : appelez cela plutôt un salon VIP, ou un boudoir privé ou tout autre nom donnant le ton à la cliente .

Personnellement, dès que je le peux j’aménagerai une pièce également.

Pourquoi ?

Parce qu’avec mes problèmes de dos , je sais que je ne pourrais pas continuer à faire du domicile dans les 10 ans à venir. Mais j’adore mon métier, et puis c’est quand même le top de travailler comme cela.

On a tous les avantages du salon sans avoir le coût d’installation qui en découle.

Le seul bémol est de trouver sa clientèle au début, mais il suffit de suivre cette formation et hop, le tour est joué !

 

Mais je pense que le fait d’avoir un salon chez soi a d’autres inconvénients :

Cela peut signifier de perdre une partie de sa clientèle. En effet, les personnes à mobilité réduite ou celles qui n’aiment pas se déplacer risquent de ne pas suivre.

On ne pourra pas proposer des soins appareillés ( LPG , UV, Hydromassage, etc.) , par exemple, qui prennent de la place , sauf si vous avez 100 m2 de combles pour vous toute seule ( veinarde 😉 ). De ce fait, il y a un risque que la concurrence le propose et donc que l’on perde de la clientèle.

Certaines ont choisi de faire les deux : moitié à domicile et moitié chez elle. C’est un bon compromis, je trouve.

Et vous,  qu’en pensez-vous ?

 

Crédit photo : House Stock Image / freedigitalphotos.net