faut-il-vendre-des-produits

On ne vous le dira jamais assez, une esthéticienne qui ne vend pas de produits est une esthéticienne qui meurt de faim !

Waouw, je commence fort cette semaine !

Sans doute parce que j’ai pris du retard, dans l’édition de mon article qui aurait dû paraitre vendredi dernier ou parce que j’ai encore une fois vu des esthéticiennes qui s’interrogeaient sur le sujet.

Pourquoi faut-il vendre des produits en plus de vos prestations ?

La réponse est simple : parce que votre temps est compté, et qu’il l’est encore plus quand vous vous déplacez.

En effet, quand une esthéticienne en institut arrive à remplir son carnet de rendez-vous, elle encaissera du chiffre d’affaires tout le long de ses horaires d’ouvertures , alors que vous , vous devrez compter le temps de déplacement pendant lequel vous ne faites rien de productif.

Un soin du visage dure 60 min en institut, mais vous devrez compter 20 min de route (aller et retour dans le meilleur des cas) + 10 min d’installation / désinstallation du matériel  (quand ce n’est pas le premier rendez-vous), soit un total de 90 min .

Pendant les 30 min que vous perdez, une esthéticienne en salon aura épilé  des demi-jambes, fait un maillot, une épilation de sourcils ou encore une manucure.

Alors, il faut bien rentabiliser ce temps en vendant des produits, ne croyez-vous pas ?

Certes, vous avez moins de charges, mais vous prenez aussi deux fois moins de monde pour la même amplitude horaire d’une esthéticienne classique.

Grosso modo,  sur 1 heure de soin à 50€, il vous restera environ 40 à 50 % de votre CA TTC si l’on compte le tout (essence, coût des produits, etc.). C’est-à-dire que vous avez travaillé 1 h et qu’il vous restera entre 20 et 25 €.

Ça donne envie de pleurer, hein ?

Mais non, ne pleurez pas !

Si vous étiez salariée, vous gagneriez 7,50 € de l’heure net, donc ce n’est pas si mal. Sauf que vous ne travaillez pas 35 h par semaine, puisque vous en passez la moitié sur la route et dans les papiers administratifs pour tenir votre entreprise.

En tant que salariée, vous pouvez gagner, au minimum, le SMIC soit 1140 € net environ.

Or, quand on est esthéticienne à domicile , on ne se déplace pas toujours pour des rendez-vous  d’une heure. Le plus souvent, ce sont des rendez-vous de 30 à 45 min. Et un rendez-vous de 30 min signifie 30 min dehors, cela divise donc encore le revenu à l’heure.

On passe donc de 25€ à 12,50€ par heure.

C’est toujours mieux que le SMIC horaire, mais ce n’est quand même pas la panacée, n’est-ce pas ?

Voyons ce que cela donne si vous y ajoutez des ventes :

Imaginons que pour une épilation des demi-jambes + maillot+ aisselle (en moyenne facturée à 35 € et équivalent à 30 min de boulot environ) , vous vendiez un gommage à 16 € et une crème anti-repousse à 19,80 € pour un total de 35,8 €.

Vous avez un CA de 70,80 € au lieu de 35 € pour le même temps de travail.

Là-dessus, il vous restera les 17,50 € liés à l’épilation et  13,50 € de la vente des produits, soit 31 € de revenu pour 30 min de travail.

Ce n’est quand même pas négligeable ?

Sans compter que vous allez fidéliser votre cliente en lui apportant un conseil additionné à un produit auquel elle n’aurait peut-être pas pensé pour avoir une meilleure épilation et une jolie peau.

Pensez-vous encore qu’il n’est pas nécessaire de vendre ?