Ta cliente ne t’achète pas grand-chose ? je te dis pourquoi…

ta-cliente-ne-t-achete-rien« Aaaah, j’en ai marre, je viens de sortir d’un soin et ma cliente n’a rien voulu m’acheter ! »

Si ta cliente ne t’achète pas grand-chose, je te dis pourquoi ou plutôt je te donne des pistes pour résoudre cela et que tu dises :

« Trop génial, j’ai enfin réussi à lui vendre quelque chose ! »

Il n’y a pas de recette miracle pour vendre, encore que…

Il y a des techniques de vente qui marchent pour m’être déjà laissé prendre. Et je suis sûre que vous aussi vous avez succombé alors que vous n’aviez peut-être pas le budget sur le moment. Mais vous vous êtes dit :

« C’est quand même une affaire à ne pas manquer »

Ou alors

« C’est vrai, il a raison, il me faut ce truc sinon je vais continuer à… »

Dans le premier cas, vous avez certainement été attirée par une remise sur quelque chose que vos aviez l’intention d’acheter. Je ne vais pas m’attarder là-dessus pour le moment.

Je vais vous parler de la deuxième tentation… comment faire pour que votre cliente entende ces mots-là dans sa tête ? (suite…)

100 € de différence, mais alors quelle claque !

100€ de différence, mais alors quelle claqueÀ la lecture de ce titre, il y a 3 réactions possibles :

  1. Ben oui 100 € de plus c’est sûr, c’est cher, normal de prendre une claque !
  2. De quoi 100 € c’est raisonnable, je ne vois pas ou tu veux en venir, Isabelle !
  3. La troisième réaction : une claque, c’est-à-dire, à cause de quoi ?

Les 2 premières réactions sont légitimes, car dès lors qu’on parle d’argent on fait appel à nos propres valeurs : c’est plus cher que ce que j’estime, c’est moins cher que ce que je pensais !

La troisième est la moins courante et c’est celle-ci que vous devez allez chercher auprès de votre cliente.

La réaction qui ne met pas en jeux le rapport à l’argent, mais le rapport au bénéfice que vous apportez.

Mais comment vous y prendre ? (suite…)

Ne frustrez pas vos clientes, vendez !

ne-frustrez-pas-vos-clientes-vendezOn pense toujours à la vente comme à une prise d’otage. On a l’impression de forcer notre cliente à acheter dès lors qu’on lui propose un produit. C’est comme si cette dame n’avait pas son libre arbitre et qu’elle était incapable de nous dire non !

Ou alors on se sent terriblement gênée quand elle refuse notre proposition et on n’ose plus lui proposer quoi que ce soit par la suite… non …jamais.

Et pourtant !

Les clientes peuvent avoir un sentiment de frustration quand elles n’arrivent pas à reproduire ou à garder le teint de rêve que vous venez de lui faire si patiemment pendant 1 h. (suite…)