Et si je me spécialisais ?

Et si je me spécialisais ?

La plupart du temps, les esthéticiennes débutantes commettent une grosse erreur au moment de lancer leur activité.

Savez-vous de quoi je parle ?

Elles essaient de proposer un maximum de prestations pour avoir un maximum de clientes. Et en tant qu’esthéticiennes à domicile, certaines poussent même la chose encore plus loin en proposant de se déplacer sur une zone immense.

Mais en quoi est-ce une erreur ?

Il y a plusieurs choses à prendre en compte pour pouvoir répondre à cette question. Voici les choses importantes qui se passent lorsque l’on choisit de se spécialiser :

Avoir des clientes qui nous correspondent

L’avantage d’être à son compte comparée au fait d’être salariée, c’est que vous pouvez faire en sorte de ne travailler qu’avec des personnes qui partagent vos valeurs. Les bénéfices en faisant ce choix sont multiples. Les clientes qui partagent vos valeurs vont moins facilement critiquer vos tarifs et elles vont plus facilement vous recommander à leur entourage. Pour vous aussi c’est plus agréable de vous rendre chez une personne qui partage vos valeurs, la discussion est plus fluide et votre cliente reçoit très bien toutes les recommandations que vous allez lui faire.

Se démarquer de la concurrence

Le marché de l’esthétique est très concurrentiel. D’autant plus que jusqu’à récemment, pour beaucoup de prestations que nous proposons aucun diplôme n’était nécessaire, une simple formation allant de quelques jours à quelques semaines était suffisante. En proposant un peu de tout comme prestations, on a aussi un peu de tout comme concurrence.

Être reconnue comme une spécialiste ou une experte

En choisissant de faire un peu de tout, vous choisissez de vous généraliser et donc de n’être spécialiste de rien. Cela peut vous poser des soucis lorsque vous allez rechercher une marque avec laquelle travailler, un appareil à intégrer dans votre business, une image de marque à construire, etc.

Être rentable

En choisissant de se déplacer sur une zone immense, les frais d’essence et d’entretien de la voiture sont plus importants. Il est également plus difficile de regrouper les rendez-vous par zones et donc plus difficile de gagner du temps sur les trajets dans le but de faire plus de prestations sur la journée.

Mais comment choisir sa spécialité ?

Pour choisir votre spécialité, vous allez vous interroger sur :

  • Votre propre histoire
  • Vos valeurs
  • Votre cliente idéale
  • Les besoins du marché

Votre étude de marché, vous aidera à valider vos idées et donc le choix de votre spécialité.

Si vous n’avez jamais fait d’étude de marché, il est temps de revoir les bases !

Une spécialisation facilitera votre communication, le choix de vos marques (d’appareils et de cosmétiques), la mise en place de votre offre (et de votre carte de soin) ce qui mettra en valeur votre identité de marque.

Je vous propose, dans un premier temps, de voir si votre carte de soin actuelle vous correspond et si votre cliente a compris ce que vous avez à lui offrir.

Nous avons élaboré, pour vous, une checklist afin de vous accompagner sur plusieurs de ces points.

Téléchargez la Checklist dès à présent en cliquant sur l’image :

 

Je suis Fanny Vallez, esthéticienne depuis 2012. Je suis à la fois passionnée par l’esthétique, mais aussi très curieuse des nouvelles technologies. J’adore me former et m’informer en continue. J’ai rejoint Talent Pro Esthétique car je partage les valeurs de l’entreprise, en effet, j’ai à cœur de faire reconnaitre le métier d’esthéticienne à domicile comme un réel métier à fort potentiel.
Déclarer votre chiffre d’affaires tout en étant au chômage

Déclarer votre chiffre d’affaires tout en étant au chômage

Vous êtes peut-être dans cette situation : vous avez quitté votre employeur et vous touchez l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE). Puis vous créez votre entreprise, et voilà le moment de déclarer votre chiffre d’affaires, tout en étant encore au chômage.

Deux situations se présentent alors, quand vous décidez de vous installer à domicile tout en continuant à bénéficier des ARE.

  1. Versement immédiat de l’allocation chômage en capital
  2. Cumuler mensuellement vos allocations avec vos revenus d’entreprises

Personnellement, j’ai préféré recevoir mes allocations de suite plutôt que de cumuler ces dernières mensuellement, car c’est un vrai casse-tête dans le cas n° 2.

Mais voyons cela de plus près.

Versement immédiat de l’allocation chômage en capital

Ce dispositif se nomme l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise). Il vous permet de vous constituer un capital de départ pour la création de votre entreprise. Ce qui est particulièrement intéressant lorsque l’on a beaucoup à investir pour démarrer notre activité.

Attention vous recevez réellement le reliquat de vos droits au moment de la demande, en d’autres termes, Pôle emploi calcul vos droits restants et vous donne 45 % de ce montant.

Exemple : Nous sommes en août et vous êtes déjà au chômage depuis 3 mois avec une allocation mensuelle de 980 €. Vous avez droit à 730 jours de chômage (soit 2 ans). Il vous reste donc 638 jours d’indemnisation à raison de 32,66 € par jour, soit 20 841 € de droits restants dû.

Vous avez donc droit à un capital équivalent à 45 % de 20 841 € = 9378 €.

Attention cette somme est donnée en 2 fois avec un délai de 6 mois pour le 2e versement. Vous aurez donc 4689 € de suite puis 4689 €, 6 mois après si vous êtes toujours entrepreneur.

Bien sûr, vous n’aurez plus les 980 € mensuels. Vous devrez vous débrouiller avec les 4689 €.

Personnellement, c’est ce que j’ai fait et j’ai divisé les 4689 € par 6 (soit 781 €) pour savoir sur quelle somme je pouvais compter chaque mois. Alors, c’est sûr que cela fait moins que les 980 € de départ, mais n’oubliez pas que vous cumulez cette somme avec votre chiffre d’affaires.

Retenez, également, qu’il vous restera des droits ouverts pendant une certaine période qui correspond au délai des droits ouverts lors de l’inscription à pôle emploi + 3 ans : 638 jours dans notre exemple (le nombre de jours pendant lesquels vous avez exercé votre activité) + 3 ans.

Vous pourrez donc toujours recevoir vos indemnités si vous fermez votre entreprise. Elles seront juste diminuées de ce que vous avez déjà perçu (dans notre cas si vous fermez, au bout de 2 ans, il vous restera 11 463 € sur 350 jours).

NOTE IMPORTANTE : Vous n’aurez pas besoin de déclarer votre chiffre d’affaires à pole emploi dans ce cas là.

Cumuler mensuellement vos allocations avec vos revenus d’entreprises

Et c’est là que la prise de tête intervient réellement, au point que c’est un peu les montagnes russes en termes de prévision de revenus.

Tout d’abord, voici ce que dit Pôle emploi :

70 % des revenus que vous tirez de votre entreprise sont déduits de votre allocation mensuelle.

S’en suit, une usine à gaz de calcul d’indemnisation prenant en compte vos revenus bruts, la durée de votre indemnisation et votre SJR (Salaire Journalier de Référence). Cela devient presque impossible de prévoir ce que l’on va recevoir tellement c’est ce Chaos.

Mais, je vais essayer de vous donner une explication… Allez, hop, c’est parti !!

Repartons de notre exemple.

  • Vous avez droit à 980 € d’indemnisation mensuel su 730 jours.

Cette indemnisation a été calculée sur les salaires, primes, etc. que vous perceviez en tant que salarié sur les 12 derniers mois. On va dire que vous gagniez, auparavant, 1400 € brut par mois (votre SJR).

  • Vous réalisez un chiffre d’affaires de 800 €.

Pôle emploi considère que le revenu issu de votre entreprise correspond à votre chiffre d’affaires minoré de 30%.

C’est là, que les comptes d’apothicaire commencent !

En tant que micro entrepreneur, vous avez fait 800 € de prestation et avez payé 22 % de charges URSSAF. Il vous reste 624 € de revenus.

Sauf que pôle emploi ne vas pas prendre en compte ces 624 € pour calculer le cumul de votre indemnisation.

  • Il va prendre en compte 70 % du chiffre d’affaires. Il considérera donc que vous avez gagné 560 € (70 % de 800 €) et non 624 €. C’est plus intéressant pour vous, car vous aurez donc un complément plus important !

D’autre part, vous ne pouvez pas cumuler plus que ce que vous aviez auparavant en tant que salarié.

On reprend :

Vous aviez un salaire brut de 1400 € (votre SJR).

Pour pôle emploi, vous avez gagné 560 €. Pôle emploi vous donnera un complément à hauteur de 1400 € soit 840 €.

Sauf que vous avez droit à 980 €… on en fait quoi des 140 € restants qu’on n’a pas eu ?

Et bien on les divise en nombre de jour indemnisables et on rallonge la durée d’indemnisation.

Allez on continue :

Vous avez 32,66 € de Salaire Journalier de Remplacement. On prend les 140 €, on les divise par 32,66 € on obtient ?

Ben on obtient : 4 jours mon capitaine !

Bien, bravo !

Vous aviez droit à 730 jours, et bien vous avez gagné 4 jours de plus d’indemnisation soit 734 jours !

Youpi !!

J’en ai perdu quelques-unes ?

Non, vous êtes toujours là ?

OK !

Actualiser sa situation à pôle emploi en micro entrepreneur

Quand vous êtes micro entrepreneur, il vous suffit de déclarer votre chiffre d’affaires à pôle emploi qui se chargera du calcul.

Autre point important : si vous avez cumulé plus que votre revenu de référence, soit les 1400 €. Vous ne toucherez rien de la part de pôle emploi ; donc dans notre exemple si vous dépassez 1400 € de CA sur un mois vous aurez peanut !

Mais votre durée d’indemnisation sera rallongée d’un mois !

Autre alerte aussi, pôle emploi est en droit de vous réclamer des sommes trop perçues. Le souci se pose lors de la création d’entreprise ou si vous vous déclarez de façon trimestrielle.

Je vous conseille donc de vous déclarer de façon mensuelle. Mais vous ne pourrez pas le faire lors des 3 premiers mois. De ce fait, pôle emploi va vous verser vos indemnisations totales et peut vous réclamer le trop-perçu le 4e mois d’activité.

Prévoyez-le !

Vous pouvez vous aider de l’exemple que je vous ai donné pour mettre de côté le complément que pôle emploi risque de vous demander.

J’espère que tout a été assez clair, et que vous saurez comment déclarer votre chiffre d’affaires à pôle emploi à présent, car comme tout dispositif français :

C’est bien, mais que c’est compliqué !!

Sources: https://www.economie.gouv.fr/

300 images gratuites et libres de droits pour votre institut

300 images gratuites et libres de droits pour votre institut

Nous sommes dans un métier de beauté et nous nous devons d’afficher cette beauté à tous les niveaux, afin que notre cliente nous identifie comme la référence en la matière. Et s’il est un endroit où la beauté doit transparaître, c’est dans notre communication. Il n’est cependant pas évident de trouver l’un des vecteurs de cette beauté: les images employées dans tous vos documents commerciaux.

C’est pourquoi, j’ai cherché des images qui vont vous aider à communiquer une atmosphère féminine, belle, sophistiquée et pro en vous donnant 3 adresses de sites aux photos magnifiques !

Voici donc ma sélection de sites d’images gratuites et libres de droits

Mais avant de vous donner les adresses de ces sites, je voulais revenir à ce que signifie l’expression images libre de droits. Ce terme signifie que vous pouvez utiliser les photos pratiquement comme bon vous semble. En somme, vous pouvez les mettre sur votre site internet (page de présentations de vos services, blog…), sur vos documents commerciaux (flyers, cartes de visite), sur vos réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest, etc..).

Mon conseil pour ne pas vous tromper dans l’usage de ces images gratuites et libres de droits:

Même si celles-ci sont libres de droits, il y a quand même des conditions d’utilisation à respecter :

Certains sites demanderont un « crédit photo », une sorte de mention précisant le site où vous l’avez trouvée ou le nom du photographe. Ce n’est pas toujours obligatoire, mais ils nous donnent des photos magnifiques. Alors si on peut les aider à trouver des clients et à se faire connaitre au travers de nos publications, cela ne coûte rien. Pour être sûr de l’usage légal que vous en faites, il suffit d’aller sur la partie «licence » de chacun des sites.

Cependant, ce n’est pas toujours facile de mettre ce crédit photo surtout quand l’image est destinée à illustrer une carte de visite, un flyer ou tout document du même type. C’est pourquoi je vous ai aussi donné des sites d’images gratuites et libres de droits à télécharger sans avoir à donner de crédit. En revanche, il faudra donner votre mail, mais franchement ça vaut le coup. Je viens, par exemple, de recevoir le dossier de juillet d’Ivory Mix et la qualité est exceptionnelle !

La plupart de ces sites proposent une version française et pour ceux qui sont en anglais, ne vous effrayez pas, il suffit d’utiliser Chrome comme navigateur. Activer, ensuite, le traducteur automatique dans les paramètres et tout le site sera traduit en français !

Je ne vous parlerai pas de Unsplash qui est une banque d’image gratuite libre de droits sans inscription. Mais il faut chercher longtemps pour trouver une photo qui correspond à notre domaine. Il est vrai que c’est un marché assez lucratif de ce côté-là, car il nous faut des photos assez sophistiquées et j’avoue qu’à ce jour Adobe Stock reste le vainqueur, même si elles sont payantes !

Toutefois, c’est 3 sites pourront déjà vous offrir un panel d’images libres de droits et féminines

PEXELS :

  • https://www.pexels.com/fr-fr/
  • Le thème avec du maquillage est assez bien représenté…
  • Licence : aucune, mais comme vous le constaterez, dans la légende des photos, j’ai quand même mis un crédit photo… parce que sur un site c’est plus simple de le faire.

C’est une grosse base d’images dans laquelle ont peut trouver de jolies photos de visage de femmes comme celles-ci :

image-gratuite-libre-de-droits-de-levres-de-femmes-et-rouge-a-levre
Photo gratuite et libre de droits par Oleg Magni de Pexels
Photo-gratuite-libre-de-droits-femme-se-faisant-maquiller
Photo gratuite et libre de droits par freestocks.org de Pexels

 MOOSE :

  • https://photos.icons8.com/
  • J’ai beaucoup aimé les mises en situation de produits de beauté. Des photos simples, minimalistes qui vous permettront d’ajouter du texte facilement. Des mises en situation qui ne sont pas mal aussi pour illustrer les catégories de soin de votre site internet (à condition que le ton minimaliste soit donné concernant votre institut de beauté à domicile).
  • Licence en échange d’un lien vers le site
  • Autre point intéressant de ce site est qu’il propose aussi des icônes, des musiques gratuites.
image-gratuite-libre-de-droit-moose-accessoires-de-bain
Photo gratuite et libre de droits accessoires de bain gris et noir
image-gratuite-libre-de-droit-de-femme-appliquant-de-la-creme
image gratuite et libre de droits de femme se mettant de la crème pour le corps

IVORY MIX

Sans nul doute mon site préféré.

J’ai été abonnée pendant près d’un an chez Ivorymix. Je lui achète régulièrement des formations et des templates qui me font gagner un temps fou !!

Elle a tellement à offrir , qu’au bout d’un moment mon disque dur a explosé !!

Je suis membre Elite avec un abonnement au trimestre, mais je songe à prendre celui à l’année.

Alors, certes tout est en anglais et cela peut rebuter certaines d’entre vous, mais sachez que si vous devenez une de mes affiliées (elle propose de vous faire gagner de l’argent et franchement c’est vraiment donné pour tout ce qu’il y a dedans 🙂 ) je vous donne les PDF en Français et vous aide à comprendre ce qu’elle dit dans ses vidéos. Elle parle un anglais très clair et on comprends bien ce qu’elle dit si on maitrise un peu la langue.

  • Licence : aucune, il faut juste donner son e-mail pour avoir accès à une bibliothèque de plus de 550 photos qui sont toutes magnifiques. 
  • Vous aurez aussi accès à 4 photos en plus chaque mois :  

Voici le lien pour avoir les 550 photos gratuites + quelques templates + des ressources gratuites (que je peux vous traduire en français si vous passez par le lien ci-dessous).

Et voici celui vers le site de membre « Elite » qui est une mine d’or de développement marketing.
  • Le contenu proposé pourra vous être utile si vous avez un blog, mais aussi dans vos e-mails, votre page Facebook, Pinterest, Instagram, vos flyers , bref partout où votre présence est requise si vous voulez qu’on vous voit.
Avec ces sites, vous aurez de quoi créer des présentations de vos produits et services aussi pour vos clientes, comme je le préconise dans la formations de  TALENT PRO ESTHÉTIQUE. Bonne création à toutes…

Choisir les couleurs de vernis quand on commence à domicile

Choisir les couleurs de vernis quand on commence à domicile

Quelles couleurs de vernis choisir quand on créer son entreprise d’esthétique à domicile ? 

Avec combien de couleurs de vernis devez vous commencer ?

Il est assez difficile, lorsque vous débutez dans la manucure ou la prothésie ongulaire, de choisir vos couleurs, parce qu’on est toujours sous un effet de mode, un peu comme avec le maquillage. Encore qu’avec le maquillage, une fois que vous avez acheté votre palette, vous allez pouvoir faire des maquillages tendances, tandis qu’avec les vernis c’est vraiment une question de look.

https://youtu.be/chSi7Ij5-DI

Ce que je vous conseille, c’est d’avoir, en tout premier lieu, les impondérables. C’est à dire des vernis qui sont choisi par la majorité des clientes.

Si vous devez commencer par une base, le rouge vif plaît toujours, c’est un intemporel. La petite robe noire de la mode.

Vous avez aussi le rose fuchsia. Il faut toujours avoir des couleurs un peu pimpantes, éclatantes, très estivales et puis des couleurs un peu hivernales donc avec un rose fuchsia, vous restez toujours relativement tendance.

Pendant l’été, vous avez aussi des oranges que vous pouvez prendre vous avez, bien sûr, les couleurs un peu plus pâles, comme les couleurs « nude » qui fonctionnent très bien et un rose ou blanc un peu nacré.

En général, ce sont des couleurs qui sont fournis quand vous préparez votre examen parce que ce sont des couleurs qui sont souvent demandés par vos clientes.

Pour résumer, vous devez avoir au minimum 5 à 6 vernis :

  • Un rouge pétant, pur, vif
  • Un rose fuchsia et/ou un orangé
  • Un rose pâle
  • Une couleur nude
  • Un blanc ou rose nacré

Ça fonctionne aussi très bien au niveau des pieds.

Personnellement, j’ai rajouté deux à trois autres vernis, à la mode au moment où j’ai choisi ma collection.

Tout simplement, je suis allée voir un petit peu les tendances dans les marques de produits de vernis qui font des collections chaque année et donc j’en avais rajouté.

Donc, en somme, ça vous fait une dizaine de vernis pour débuter c’est déjà pas mal.

Après, vous regardez tout simplement les demandes de vos clientes et vous allez voir que plus ou moins, elles finissent par choisir un petit peu toujours la même chose.

Vous pouvez, éventuellement, augmenter le panel de choix de couleurs en prenant des collections sur le moment.

Ce qu’il y a de bien dans les collections, c’est que ça vous permet d’être très tendance parce que ce sont des effets de mode, comme les vêtements, il y a des études de style qui sont faites sur les couleurs à la mode, au moment où vous achetez votre look vernis.

A partir de ce moment là, ça vous permet d’avoir un choix, quand même, assez sympa pour vos clientes.

Mais si vous avez peu de moyens, restez sur vos basiques.