comment-se-lancer-sans-se-planterVous êtes diplômée, avez travaillé dans des salons… ou pas, puis vient le moment ou vous souhaitez vous installer comme esthéticienne à domicile. Vous êtes à deux doigts d’appuyer sur le bouton « créer mon entreprise », mais d’un coup une question vous assaille : comment se lancer sans se planter ?

Viennent s’ajouter d’autres doutes :

  • Comment déterminer ma zone de déplacement ?
  • Comment être sûr d’avoir assez de clientes ?
  • Et puis combien en faut-il ?
  • Quelles marques choisir ?
  • Quels prix pratiquer ? dois-je m’aligner sur la concurrence ou faire moins chers ? Plus chers ?
  • Comment justifier mes prix ?
  • Comment m’y prendre pour trouver mes clientes ?
  • Etc…

J’ai beau crier qu’il faut faire une étude de marché pour répondre à toutes ces questions, j’ai quelques fois l’impression (pardonnez-moi l’expression) de « pisser dans un violon » !

Si vous vous poser toutes ces questions alors que vous êtes sur le point de vous immatriculer auprès de la chambre des métiers c’est que vous avez fait l’impasse sur votre étude de marché, soyez-en certaines !

Alors, revenons sur les objectifs de l’étude de marché :

 

Objectif n° 1 : Savoir qui sont vos clients

Cela est la première partie de votre étude, en somme vous devez savoir combien de clients potentiels vous avez la possibilité d’avoir.

Il faut d’abord les compter, mais pour les compter vous devez d’abord identifier quel type de personnes seraient intéressées par votre offre :

  • Homme ? Femme ?
  • Âge ?
  • Profession ? On entend par là, aussi, leurs revenus
  • Ils habitent en ville ? En campagne ?
  • Dans une maison ? En appartement ?

Bref, vous devez identifier votre « AVARTAR CLIENT », votre client idéal, le client type qui collera à votre offre de service, vos prix, vos marques !

 

Objectif n° 2 : Combien de clients me faut-il pour vivre de mon activité

Il y a quelques jours j’ai eu une charmante personne au téléphone qui me disait :

« à quoi ça sert de faire une étude, je ne suis pas Mme Irma, comment voulez-vous prévoir le nombre de clientes qu’on peut avoir par la suite, c’est impossible, on ne peut pas le savoir à l’avance ! »

Bien évidemment que vous ne pouvez pas prédire l’avenir, mais vous pouvez le prévoir !

On parle bien de prévisions météo et non de prédictions météo…

Une prévision météo se base sur des éléments que l’on étudie de manière à ce qu’on puisse maximiser dire s’il va pleuvoir, faire froid, etc., mais il arrive qu’il fasse beau quand même ! mais, au départ, tous les éléments étaient réunis (pression atmosphérique, vent, humidité…) pour qu’il pleuve et qu’il fasse froid.

Pour prévoir le nombre de clients, il faut prévoir votre chiffre d’affaires. En somme, la question est : combien de chiffre d’affaires dois-je faire pour vivre de mon activité ?

Et, donc, combien de clients dois-je avoir pour réaliser ce chiffre d’affaires ?

C’est une prévision, vous devez vous demander quels sont les éléments nécessaires à mettre en place pour que vous puissiez réaliser ces prévisions.

C’est ensuite que vous devez vérifier si vous avez tous ces éléments réunis pour réaliser votre chiffre d’affaires. Et si ce n’est pas le cas, que devez-vous faire pour que ce soit réalisable ?

 

Objectif n° 3 : Définir votre zone de déplacement

Aussi appelé zone de chalandise, c’est la zone sur laquelle vous allez vous déplacer pour être sûre d’avoir le nombre de clients prévus. Il se peut que vous en ayez assez en allant à 5 km, ou peut être que vous devrez aller à 30 km… dans tous les cas, n’allez pas vous déplacer à 30 bornes si vous avez assez de monde avec 5 quartiers !

Et puis dans cette zone, est-ce que les habitants auront assez d’argent pour s’offrir vos services ?

Peut être que non, dans ce cas, il faudra la revoir, l’agrandir, ou la déplacer…

 

Objectif ° 4 : Vos prévisions sont irréalisables ?… revoyez votre copie

Si vous vous rendez compte que vos prévisions sont impossibles ou difficiles à mettre en œuvre, il faut revoir les éléments comme :

  • Votre offre
  • Vos prix (ils sont peut-être trop bas, si cela se trouve)
  • Votre zone de déplacement (vous allez trop loin pour trouver vos clientes et le déplacement vous coûte cher… demandez-vous s’il serait bien de mettre un montant minimum pour vous déplacer, dans ce cas).

Objectif n° 5 : Déterminer le coût de votre installation et vos charges

Ça coute cher de créer une entreprise. Certes, s’installer à domicile coûte moins cher qu’un institut, mais cela a un coût quand même.

Même si la moyenne tourne autour des 2000 €, comptez plutôt 5000 € pour lancer une entreprise de façon confortable. En dessous de cela, vous devrez faire des choix : marques moins chères, matériels moins performants, prospection moins intensive…

Quand aux charges, elles ne se résument pas au paiement des charges sociales, vous avez aussi des frais de fonctionnement à prendre en compte, alors ne les oubliez pas !

Ça vous parait compliqué ?

Mais c’est compliqué, mais c’est surtout salvateur, sans cette étude vous aurez des doutes, votre entreprise démarrera très doucement voire pas du tout… alors, ne vous lancer pas n’importe comment.

N’oubliez pas que je peux vous aider dans ce processus : https://estheticienneadomicile.net/creer-son-entreprise/

Ces prévisions deviennent, ensuite, vos objectifs, et c’est sur ces objectifs que vous allez bâtir votre stratégie markéting.

Alors, combien d’entre vous ont fait une étude de marché ?

 

Crédit photo : Choices Dilemma Stock Photo/ freedigitalphotos.net