Vous débutez, n’ayez pas peur de travailler gratuitement

« De quoi ! mais qu’est que tu dis aujourd’hui, Isa, t’es devenue dingue ! Je ne vais pas travailler gratuitement alors que je viens de commencer ! J’ai besoin d’argent, moi, j’ai des factures à payer, jamais, jamais je ne travaillerai gratos, ça, pas question !! »

Je suis sûre que c’est ce que vous vous êtes dit quand vous avez lu le titre de cet article.

Et pourtant, le gratuit fait bonne pub !

Je peux vous dire que de faire du gratuit peut-être payant !!

Ah ah, allez, trêve de mauvais jeux de mots et voyons où je veux en venir.

Si vous avez fait votre business plan, vous avez, je l’espère, déterminé un budget publicité.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce lien.

Dans ce budget se trouve :

  • Les flyers
  • Les publicités du net (type adwords, pub Facebook, etc..)
  • Les cartes de visite
  • Le flocage de la voiture

Ce sont des moyens courants pour trouver de la clientèle.

Or, il existe une autre technique, qui marche du toner dans le milieu de la vente directe et du MLM (Multi Level Marketing), c’est d’offrir un soin pour que la cliente teste vos produits.

Oui, mais voilà cela a un coût !

Dans la vente directe, on fonctionne beaucoup en réunion. En esthétique à domicile, on prend une cliente à la fois. Il va donc falloir budgétiser ce coup de pub. Car c’est un coup de pub, purement et simplement.

Évidemment, quand vous vous lancez, vous n’avez qu’une chose en tête : générer du chiffre d’affaires.

Mais pour cela, vous devez avoir des clientes, et c’est à cela que sert le soin gratuit.

Pour bien le mettre en place, vous devez :

  • Faire un soin qui ne vous coute pas plus de 3 €, produits, et déplacements inclus. Autant dire que vous allez offrir cela aux gens de votre quartier, voire des quartiers voisins, mais pas plus loin. N’allez pas à 30 km !
  • Vous devez connaitre le coût de vos soins.
  • Vous choisirez un soin qui ne dure pas plus de 15 à 20 min, donc, on oublie les soins du visage à rallonge avec des masques qui coutent la peau des F… si vous voulez offrir un soin, vous faites un démaquillage, un gommage, un modelage et c’est tout. N’hésitez pas à créer un mini protocole du soin normal, vous devez donner l’eau à la bouche. Si vous faites un maquillage, vous ne faites que les yeux, ou le teint.

Bien sûr, vous précisez le type de soin que vous offrez dans votre offre gratuite : « apprenez à maquiller vos yeux, atout séduction garantie ! », « votre esthéticienne vous propose de tester le soin “x” en 15 min. »

Par la suite, vous mettez en route votre machine de guerre : vente de produits, prise de coordonnées pour relancer la cliente, reprise de rendez-vous pour un soin plus long, proposition d’offrir ce même soin à 3 de ses amies…

Cette technique est un aimant à prospects…

Bien entendu, vous devez être vendeuse, car sinon vous allez vous déplacer une paire de fois pour rien.

L’avantage est que cette technique vous permet de rentrer en contact avec vos clientes et de vous faire connaitre. Vous apportez l’expérience du domicile à votre cliente à moindre frais. Elle vous fera, ensuite, d’avantage confiance quand vous lui proposerez le soin complet. C’ est aussi moins impersonnelle que le flyer.

Mais attention aussi, de bien cibler vos clientes. N’allez pas proposer ce type de soin aux clientes qui fréquentent les commerces à petits prix, les discounters, etc.

Mettez votre proposition là où vous savez que les clientes auront du potentiel d’achat.

Ne parlez pas de soin gratuit, mais bien de venir tester un soin. Le mot gratuit rendra méfiants ceux qui ont de quoi se l’offrir et amènera les opportunistes qui n’achèteront rien.

Tester d’abord 10 soins pas plus, voyez si cela vous apporte un bon retour, puis faites en 10 de plus et ainsi de suite.