gagner sa vie en étant esthéticienne à domicileLa terreur nous gagne peu à peu dès lors que l’on se pose la grande question :

Est-ce que je vais vraiment pouvoir gagner ma vie en étant esthéticienne à domicile ?

Je pourrais vous rassurer en vous disant que oui et pourtant cela reste une question dont la réponse est très aléatoire.

Aléatoire, vraiment ?

Oui, très aléatoire, car elle dépend de multiples facteurs, que l’on ne maitrise pas toujours , notamment le facteur humain.

D’autres part, quand je vois sur la page Facebook des nouvelles esthétiques les réactions quant aux inquiétudes d’une esthéticienne fraichement installée, je me dis que l’on n’est pas toutes logées à la même enseigne.

Aussi, j’ai remarqué quatre types d’esthéticiennes dans les divers fils de discussion :

  1. il y a des esthéticiennes qui mettent des flyers et hop c’est parti, elles vivent pratiquement déjà de leur activité
  2. il y a des esthéticiennes qui travaillent bien et ont leur agenda rempli ,mais est-ce qu’elle arrive à en vivre ?
  3. il y a celles qui galèrent
  4. il y a celles qui y arrivent, mais ça prend du temps.

Alors la question se pose, qu’est-ce qui fait la différence entre toutes ces esthéticiennes ?

 

Le premier facteur de réussite est la zone où elles sont installées

En effet, je remarque souvent que les esthéticiennes à domicile s’en sortent mieux quand elles sont dans un « trou perdu », assez rural.

Elles y arrivent aussi très bien dans des zones de très grande urbanisation comme Paris, Marseille, etc.

Alors qu’en est-il des autres ?

Les autres devront user d’originalité et de patience avant de se dégager un salaire. Il faudra donc bien préparer le terrain avant de se lancer , notamment au niveau financier.

 

Le deuxième facteur est de bien choisir ses tarifs

Et là, non plus, nous ne sommes pas toutes à égalité.

J’ai constaté, ainsi, que les tarifs que je pratiquais dans le Nord étaient trop hauts pour Carcassonne. J’ai donc du revoir mes tarifs en fonction de la concurrence et de mes clientes. Je dégage donc moins de CA ici que là-bas.

 

Le troisième facteur est, donc, votre concurrence

En effet, vous pouvez déjà avoir des esthéticiennes déjà installées, mais pouvoir, tout de même, faire votre place. Soit, parce que les premières installées ne couvrent pas toute la demande, soit, parce que vous proposez des soins ou des produits différents.

Il faut donc bien préparer votre projet avant de vous lancer. Il ne suffit pas de se dire que l’on va devenir esthéticienne à domicile, il faut surtout vérifier que votre clientèle est bien là et que votre marché n’est pas déjà saturé par la concurrence.

Aussi, ne baissez pas les bras. La preuve en est qu’en ce moment, après un an de présence, je récupère des clientes d’une esthéticienne qui a déménagé et d’une prothésiste ongulaire qui a arrêté son activité.

Donc si vous êtes motivée, que vous avez bien préparé votre business ( étude de marché, plan de financement et budget prévisionnel) et que vous gardez vos objectifs bien en vue , vous pourrez vivre de votre activité tôt ou tard.